L’innovation au coeur des projets – Convertir le risque en atout

L’innovation au coeur des projets – Convertir le risque en atout

L’innovation est au cœur de la politique économique des entreprises. Souvent technologique, elle s’inscrit aussi dans la création de services, la conception de business modèles, l’adressage de nouveaux canaux de distribution, ou le montage de partenariats.

Gage de différenciation, mais aussi de survie sur des marchés dynamiques, la prise en compte de l’innovation est incontournable mais risquée.
Alors comment prendre les bons risques ?

Découvrez une démarche pour la mise en œuvre d’un process d’innovation gagnant, en 5 étapes

  1. Identifier les sujets d’innovation
  2. Organiser les contributions
  3. Produire des dossiers d’opportunités
  4. Animer l’activité d’innovation
  5. Décider de la poursuite d’un sujet

Le but ? Donner la liberté de créer, pour se différencier, mais pas à n’importe quel prix.

Étape 1 – Identifier les sujets d’innovation

Laisser du temps à l’innovation, pas simple quand l’entreprise se concentre sur les ventes et cristallise ses efforts sur les projets dont le potentiel business est connu ! Même si toutes les idées ne peuvent aboutir, laissez libre cours à l’imagination, inventez de nouveaux usages, surfez dans des mondes connexes au secteur de l’entreprise, échafaudez des scénarios en imaginant de nouveaux besoins.
Les idées nourrissent d’autres idées et créent une dynamique pour les projets innovants qui, eux, verront le jour !
Les sujets d’innovation trouvent leur source dans :

  • les discussions informelles, en dehors des contraintes des projets
  • les discussions avec les clients, d’où l’intérêt des remontées du terrain
  • les progrès technologiques qui en génèrent d’autres
  • les réflexions autour des usages
  • la veille concurrentielle
  • l’aptitude de certains à «respirer» les tendances
  • le profil créatif de collaborateurs qu’il est impératif de cultiver

Sur ces bases, créez une base d’idées. Celle-ci, organisée par thèmes, grandit sans cesse, dès lors que le process fonctionne.

Étape 2 – Organiser les contributions

Organisez l’innovation, pour la rendre réelle :

  • nommez un responsable de l’innovation
  • définissez des critères cohérents et utiles pour l’entreprise pour prioriser les idées e.g. potentiel business, potentiel de notoriété, avantage concurrentiel, faisabilité technique, maturité
  • mettez en place les moyens humains (montées en compétence, définition des contributeurs…). Selon la culture et le secteur de chaque entreprise, l’innovation peut s’organiser avec des profils recrutés dans cet objectif ou fonctionner en rotation avec les équipes Projet, voire en temps partagé entre les projets en cours et l’innovation.

Étape 3 – Produire les dossiers d’opportunités

Aborder les sujets d’innovation comme des projets classiques et leur appliquer la même méthodologie sont les meilleurs moyens pour créer une dynamique d’innovation dans l’entreprise. La phase amont, d’investigation et de définition d’une offre, tire profit d’une approche structurée et permet d’aboutir à une revue de décision, appelée « revue d’opportunité« . Pour chaque sujet d’innovation, l’ensemble des aspects d’une offre est examiné : fonctionnels, techniques, business.

Le ou les modèles de dossier d’opportunité sont adaptés aux sujets d’innovation :

  • marché adressé
  • positionnement / concurrence
  • faisabilité technique
  • capacité de développement incluant des partenariats éventuels
  • rétro-planning
  • investissements à prévoir
  • risques

La décision de poursuivre l’investigation est alors prise en connaissance de cause, avec une visibilité sur les perspectives de revenu à terme, les opportunités et les risques.

Étape 4 – Animer l’activité d’innovation

Nommez un comité de pilotage pour animer l’activité.
Il a pour mission de challenger les contributeurs sur le potentiel d’un sujet et de dégager une vision synthétique et objective (maturité, potentiel, etc.).
Il est composé des différents métiers de l’entreprise – commercial, projet, achats, industriel, marketing et utilisateurs potentiels – pour garantir une vision complète.

Le comité de pilotage synthétise l’ensemble des sujets abordés dans une roadmap d’innovations potentielles, outil qui permet de formaliser une vision des tendances.
A ce stade, l’investissement est limité aux contributions et prototypages éventuels.
Et l’entreprise s’est dotée d’outils de décision.

Toute la réussite de ce process réside dans l’écho que les travaux d’innovation sauront trouver auprès des décideurs. D’où l’importance pour le responsable de l’innovation de trouver des alliés qui assureront « l’évangélisation».

Étape 5 – Décider de la poursuite d’un sujet

Pour aller plus loin sur un sujet, mettez en place, en tant que responsable de l’innovation, une revue de décision.
Le but est d’informer objectivement l’équipe dirigeante de l’opportunité d’investir en présentant un dossier synthétique permettant de prendre une décision éclairée (Investissements, Avantages, Risques, Potentiels).
Définissez les décisionnaires de cette revue (matrice de décision) et les indicateurs ad’ hoc (budget, ressources, maturité, délai, risques) pour placer le sujet dans le contexte global de l’entreprise (roadmap projets, roadmap produits, investissements…).
La conclusion de la revue constitue un Go-NoGo du projet.

Conclusion

La mise en œuvre d’une démarche d’innovation organisée est un travail de fond.

Cette démarche constitue un formidable catalyseur de business maîtrisé dès lors qu’il s’intègre dans le fonctionnement naturel de l’entreprise.

Marielle Crozat – MOKA CONSULT – partenaire de Product Managers

 

0 Avis

Laisser une réponse