Product Management

Histoire d’un « serial entrepreneur »

Laisser un commentaire

Olivier GuillauminOlivier Guillaumin
co-fondateur de NETGEM (conception de set top box),
fondateur d’INTERSEC (éditeur de logiciel dans le secteur des télécoms)  investisseur en « early stage ».

 

Quels sont les facteurs clés de succès d’une start-up ?

Le travail ! Et aussi : l’idée qui arrive au bon moment et une équipe motivée qui travaille dans le même sens – chacun dans son rôle, sans rivalité.

Cet état de chose ne dure généralement pas très longtemps : 3, 4 ou 5 ans. Cela constitue une fenêtre d’opportunité qu’il faut saisir. Dès qu’il existe des overlaps de compétences ou des rivalités, la nature même de l’entreprise change.

Comment construire une équipe gagnante ?

Il faut des gens qui ont conscience de leurs limites et de la complémentarité de leurs talents. Le fondateur patron qui fait tout, ça ne fonctionne pas. En revanche, le patron doit comprendre suffisamment la technologie pour évaluer rapidement, face à une opportunité commerciale, la capacité de l’entreprise à répondre au besoin.

Je pense que le charisme du chef fait la différence. Si les équipes ont confiance, elles se dépasseront.

Au niveau de la constitution de l’équipe, il est impératif de favoriser les hauts profils. Or nous connaissons tous la difficulté d’attirer les bons profils lorsqu’on démarre. La différence va donc se faire au niveau du réseau. Tout du moins, ne pas avoir de réseau constituera un handicap majeur.

Il reste la problématique des associés. C’est un peu comme un mariage, il vaut mieux ne pas s’associer avant d’avoir bien réfléchi. Et éviter le 50-50 ! En cas de désaccord, il n’existe pas de moyen de régler le problème.

Enfin, il faut s’efforcer d’établir clairement les règles dès le départ.

Et les relations avec les investisseurs ?

Allez voir les investisseurs lorsque vous n’avez pas besoin d’argent. Ainsi vous n’aurez pas besoin d’accepter de clauses contraignantes (liquidation préférentielle, sortie, rachat…).
La relation avec les investisseurs s’apparente à un processus de vente. Il vaut mieux être rompu à ce type de négociation.

S’il s’agit d’une 1ère expérience, je recommande de se tourner vers des business angels pas nécessairement focalisés sur la rentabilité à 3 ans. Mais il ne s’agit pas non plus de multiplier les investisseurs. Il faut garder à l’esprit qu’une modification de pacte d’actionnaires demande l’unanimité.

Quelle est votre opinion concernant les aides de l’Etat ? Quel effort faut-il y consacrer ?

Il existe une myriade d’aides. Mon approche consiste à se concentrer sur les plus efficaces : le statut de JEI et le CIR, avec les financements OSEO. Ne pas y consacrer d’attention serait dommage.

Pour conclure – Quand vous pensez « entreprendre », quels sont les points organisationnels qui vous viennent à l’esprit ?

Un des facteurs-clés de succès est de « comprendre comment ça marche »  dans tous les domaines : la technologie, la RH, les finances etc…
Ensuite, il faut doter la structure d’un pilote, un Directeur Général qui dispose des trois qualités : l’honnêteté, l’intelligence et la capacité de travail.
Comme le dit Warren Buffet, s’il n’a pas la première de ces trois qualités, les deux autres vous ruineront !…

www.netgem.com
www.intersec.com

 

 

Partagez sur...
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
Tags:

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.