Product Management

Pourquoi mettre en place un processus de Product Management ?

Laisser un commentaire

Pour les entreprises high-tech que Product Managers accompagne, le bénéfice est clair :

  • La mise sur le marché d’un produit est plus rapide et plus fluide et les attentes client sont mieux identifiées
  • Les équipes R&D, Marketing et Ventes sont alignées sur la stratégie produit et son exécution.

Et vous, qu’attendez-vous pour adopter un processus de Product Management au sein de votre entreprise ?

« Ce processus a transformé les relations entre les différents acteurs agissant sur le produit : R&D, marketing, commercial, après-vente »

témoigne Béatrice Piquer-Durand, alors Directrice Marketing chez IPANEMA.
« En particulier, la première grande étape du processus, la « Revue d’Opportunité Marché » réunit tous les acteurs autour de la table.
La démarche de partage et de contribution démarre très en amont de la phase de mise sur le marché.
Tous sont embarqués dans le même bateau. Tous partagent la même compréhension des besoins du marché, tous contribuent et comprennent les arbitrages effectués.
A la fin, tout le monde a la même image de l’offre qui part sur le marché. On évite ainsi beaucoup de freins et de réticences de la part des équipes commerciales ou R&D qui ne voyaient qu’une partie de la « picture », parfois tardivement dans le processus « .

Le Product Management :  une pratique courante outre-Atlantique pour les entreprises à forte croissance

Mais c’est aussi LA discipline que s’impose la plupart des entreprises qui vendent des produits « physiques » parce que leurs investissements sont tellement importants que les ratés de la mise sur le marché d’un produit sont souvent dévastateurs au niveau financier.

Dans l’édition logicielle, la mise en œuvre du Product Management est moins systématique car nombreux sont les éditeurs qui conservent une approche « en mode projet ».
Ce mode de fonctionnement ne s’avère un véritable frein que lorsque l’entreprise envisage une croissance forte, passant du stade de PME locale au stade d’ETI internationale.

L’absence de structuration de l’approche Produit génère alors des problématiques difficiles à surmonter :

  • Insatisfaction client récurrente entraînant des résiliations de contrat
  • Surcharge des équipes dont les membres les plus sollicités peuvent aller jusqu’au burn-out
  • Détérioration des relations internes, pouvant dégénérer en perte de sens de l’action et en dispersion des efforts
  • Baisse de la rentabilité liée à la multiplication des interventions auprès de clients jamais réellement satisfaits.

Le Product Management : un processus salutaire mais exigeant pour l’entreprise

Les conditions de mise en œuvre du Product management sont exigeantes pour l’entreprise.
Au cours de leurs missions, les experts de Product Managers ont identifié les aspects les plus structurants :

  • La participation active du management au plus haut niveau de l’entreprise
    La Direction Générale, souvent en la personne du/des fondateurs, doit s’impliquer fortement.
  • La disponibilité réelle des équipes
    La Direction Marketing et les «Chefs Produit » identifiés doivent être en mesure de dégager du temps (typiquement 30 à 60% de leur temps) pour ce projet. MAIS toutes les parties prenantes des autres équipes doivent apporter leur contribution active.
  • La tenue dans la durée
    Il s’agit d’un mode de fonctionnement et non d’un projet « one shot ».
  • L’acceptation du potentiel impact sur l’organisation de l’entreprise.

Les étapes de la mise en œuvre

Un  projet de structuration de Product Management a une durée comprise entre 9 et 18 mois selon les secteurs et les organisations.

Au vu de notre expérience de missions d’accompagnement en Product Management, nous recommandons à nos clients :

  • de mettre en place le processus  d’abord sur une ligne de produits pour « apprendre en marchant » et non pas de façon théorique,
  • de former les collaborateurs impliqués APRÈS qu’ils aient expérimenté une première fois le processus pour que l’impact soit d’autant plus durable.

Des résultats visibles

Les premiers résultats sont obtenus rapidement :
mise sous contrôle de la roadmap court terme (typiquement 3 mois),
assainissement de la gestion des demandes d’évolution etc.

Les bénéfices obtenus à horizon 12 à 24 mois sur la croissance du chiffre d’affaire de l’entreprise et sa rentabilité :
optimisation de l’adéquation entre le besoin du marché et le produit,
amélioration des mises sur le marché qui sont plus efficaces (alignement Attentes Marché – Marketing  – Ventes) etc.

En savoir plus sur le Product Management

Bonnes visites…

C. KOKOREFF

 

Partagez sur...
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail
Tags:

Laissez un commentaire

You must be connecté pour laisser un commentaire.